Bienvenue sur le site du Diocèse de Bouar
République Centrafricaine
40ème anniversaire du Diocèse

40ème anniversaire du diocèse de Bouar en Centrafrique (1978-2018)

de P. Marcello Bartolomei

2018 est l'année du 40e anniversaire de la création du diocèse de Bouar, en République Centrafricaine.
En 1978, le nouveau diocèse a été créé, démembré du diocèse de Berberati et fut nommé premier évêque Mgr. Armando Gianni, capucin. Mgr Gianni avait été consacré le 19 novembre 1978. C'est également en cette année 2018 que son successeur, Mgr Mirek Gucwa, est consacré évêque et souhaite mettre un accent particulier sur le 40e anniversaire du diocèse. Pour cette raison, des célébrations ont été programmées, qui ont abouti à la Messe solennelle du dimanche 18 novembre 2018. Les 12 paroisses du diocèse ont été invitées à envoyer des délégués pour ces célébrations, en particulier les catéchistes.

Trois jours de conférences et de témoignages
Les délégations sont arrivées mercredi 14 novembre et ont été accueillies dans les communautés chrétiennes des paroisses de Bouar: la cathédrale Marie-Mère de l'Église et Notre-Dame de Fatima. De jeudi à samedi, les chrétiens se sont réunis pour la prière et les conférences de formation qui se sont déroulées dans la cathédrale. La journée de jeudi a été consacrée à la présentation historique de l’évangélisation en Centrafrique (Abbé Celestin Doyari) et à la naissance et au développement de missions dans le diocèse de Bouar (P. Pio Vallarino). Ces présentations ont été complétées dans l'après-midi dans les églises paroissiales par des témoignages de catéchistes, de couples, des religieux et des laïcs.

Vendredi matin, deux thèmes ont été présentés: l'un sur "Les sacrements et la vie chrétienne" (père Marcello Bartolomei) et l'autre sur "Les aspects juridiques de l'autofinancement dans l'Église" (père Jean Miguina). Ce même jour arriva la nouvelle dramatique des groupes armés islamiques qui avaient attaqué la cathédrale et l'évêché d'Alindao (camp de réfugiés). Ils ont pillé et incendié l’évêché et la Cathédrale, et tué deux prêtres, après quoi ils étaient entrés dans le camp de réfugiés pour brûler et tuer environ quarante personnes. Le vendredi après-midi a servi à vivre ensemble la célébration pénitentielle, précédée d'une intervention sur "la réconciliation" du prêtre de Berberati, Joseph Ngolé. Samedi matin, c'était au tour de trois évêques de prendre la parole. Le premier était Mgr Taddeo Kusy, évêque de Kaga-Bandoro, qui a repris les points les plus importants du Synode des évêques d'octobre, auquel il a pris part, sur "La jeunesse, la foi et le discernement des vocations". Le second était Mgr Dennis Kofi Agbenyadzi, évêque de Berberati, qui a mené une réflexion sur "L'humilité et le service". Les deux évêques ont brièvement présenté la situation de leurs diocèses respectifs, une situation qui n'est pas tout à fait facile, notamment autour de la mission de Bria, vers Kaga-Bandoro. Dernier intervenant, Mgr Mirek, évêque de Bouar, a évoqué les aspects pratiques de l’autofinancement dans l’église et dans notre diocèse. À la fin de la matinée, nous avons entendu les témoignages de deux "pionniers" âgés: le catéchiste Michel de Bokaya et le père Valentino Vallarino, capucin.

Jour de clôture
Le dimanche 18 novembre, la cathédrale était remplie de fidèles qui participaient avec une grande joie à la Messe d'action de grâce pour le 40e anniversaire du diocèse de Bouar, à laquelle l'évêque émérite, Mgr Gianni, était uni spirituellement. Toutes les autorités de la préfecture et de la ville de Bouar étaient présentes, avec des représentants de diverses organisations civiles et confessions religieuses. La Messe, concélébrée par 45 prêtres, a été présidée par Mgr Dennis, qui a appelé à l'engagement de chacun de continuer à diffuser l'évangile qui a été semé pendant ces années avec la parole et l'exemple. Ses exemples et proverbes ont à plusieurs reprises suscité les applaudissements des fidèles. À la fin de la messe, Mgr Mirek a souhaité qu'un certificat de gratitude soit envoyé à plusieurs missionnaires qui ont travaillé plus longtemps dans notre diocèse. Finalement, la parole a été donnée au premier prêtre ordonné du diocèse: c'est Edouard Bawa de Bocaranga, ordonné en 1975. L’Abbé Edouard a souhaité que le nouvel évêque de Bouar poursuive le travail de son prédécesseur, comme Josué, qui succéda à Moise: après 40 ans de désert, il a amené les enfants d'Israël dans la Terre promise, "où coulent le lait et le miel". Toutes les Messes, comme tous les discours des jours précédents, ont été retransmis en direct par Radio Siriri, la radio diocésaine.

Pour conclure la journée, dimanche, plusieurs chorales chrétiennes se sont produites en concert, tandis qu'un groupe de jeunes hommes et femmes de la communauté musulmane a joué dans certaines danses traditionnelles. Cet événement a permis de rappeler à tous la beauté de la vie de fraternité et de paix, dans un pays qui souffre encore beaucoup.

CONTACTS: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©2018 Diocése de Bouar - Tous droits réservés.

Compteur de visiteurs

6722
Aujourd'huiAujourd'hui11
HierHier37
Cette SemaineCette Semaine48
Ce MoisCe Mois318
Tous les JoursTous les Jours6722