CARITAS BOUAR ET LE COVID-19: RAPPORT DE LA TOURNEE DE VISITES DANS LES PAROISSES

COVID-19 : Animation, sensibilisation et préparation

Comme annoncé, Caritas Bouar a commencé les activités de préparation et de réaction face au Covid19.

Du mardi 31 mars au vendredi 3 avril, le premières 9 paroisses du diocèse ont été visitées (Bossemptele, Baoro, Bouar Cathédrale, Bouar Fatima et Wantigera, Bohong, Bocaranga, Ndim et Ngaundaye). Dimanche 5 avril c’était Bozoum ; Niem et Baboua ont été visitées le 7 et le 8 avril.

Dans chaque paroisse le Secrétaire Diocésain de Caritas, p.Aurelio, a tenu une réunion avec les membres des comités paroissiaux, les curés, et quelques représentants des mouvements (tout en respectant distances et nombre de présents).

Chaque réunion, d’une durée de 1h à 1h30, a permis de faire le point de la situation, de donner des informations claires et précises sur le virus, sur les statistiques dans le monde et dans certains pays (Cameroun et Centrafrique en particulier), sur les mesures prises pour en limiter la propagation, sur les soins, sur les difficultés de traitement et de dépistage en RCA. Ces informations ont été remises aussi en forme de livret et d’affiche, pour aider à la sensibilisation.

Dans chaque paroisse nous nous sommes demandé comment faire face au virus. Tout en priant pour que la RCA soit épargnée, il est important de préparer une réponse, surtout pour ceux qui pourraient être plus vulnérables à la maladie.

Nous avons donc décidé de faire un recensement, au moins dans les villes et villages plus grands, pour identifier, quartier par quartier, les personnes âgées, les malades alités depuis longtemps, les personnes avec handicape grave et les familles plus pauvres.

Ces données permettront, au cas de présence de virus dans ces zones, de suivre les personnes vulnérables, de les référer aux structures sanitaires en cas de maladie, de les suivre à la maison, de les soigner et de les nourrir.

Dans cette première phase, Caritas Bouar a remis à chaque paroisse:

  1. Du matériel de protection (gants, masques, savon et eau de javel)
  2. De la nourriture (riz, huile, tomates concentrées)
Education

Les écoles étant fermées, nous sommes en train de préparer, en accord avec l’Inspection d’Académie et en collaboration avec l’ECAC, des leçons qui seront transmises travers la Radio, dans la zone de Bozoum et environs. Nous envisageons des leçons d’une demi-heure par classe pour les 6 classes du Fondamental 1, chaque jour. Pour un total journalier de 3 heures d’émissions.

Problèmes rencontrés

Un peu partout il y a peu d’informations: beaucoup pensent que le virus n’arrivera pas, ou que ce n’est qu’une blague.

Nous avons insisté pour donner des informations sérieuses, et les statistiques permettent de faire comprendre que le virus est un problème très sérieux.

Un peu partout les décisions prises sont peu respectées : le 3 avril, le marché hebdomadier de Bocaranga était ouvert, avec des milliers de personnes présentes.

Les transports en commun, qui seraient sujets à des restrictions, continuent leurs va-et-vient sans problèmes. Lundi 30 mars, au moins 4 gros bus (chacun pouvant transporter 70 personnes) ont transité par Bossemptele, direction Bouar et Garoua Boulay (frontière avec le Cameroun).

Il faudra justement prendre en considération la porosité des frontières. Le diocèse de Bouar étant proche du Cameroun, où le nombre des infectés vient de dépasser les 800 unités, est particulièrement exposée.

Pour terminer, la situation sanitaire est particulièrement fragile. Seulement dans la ville de Bouar il y a au moins des discussions sur la réalisation de structures dédiées aux malades infectés par le Covid19. Ailleurs, rien…

Dans la ville de Bozoum, l’hôpital, malgré la bonne volonté du médecin chef de district, n’a aucun moyen. Il est pratiquement impossible de trier les malades : si une personne infectée arrive, il n’y a pas de possibilité de l’isoler, mais aussi de l’empêcher de venir en contact avec les autres personnes présentes.

CONTACTS: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©2018-2020 Diocése de Bouar - Tous droits réservés.

Compteur de visiteurs

37775
Aujourd'huiAujourd'hui55
HierHier39
Cette SemaineCette Semaine218
Ce MoisCe Mois894
Tous les JoursTous les Jours37775